Rechercher
  • khazarianpierre

parterre

le vent tousse,mais plus épais ce soir,

il faudra dissiper les feuilles

tombées là

intranquilles

*

entre dénuement des arbres

(il se fait tard sur mon horloge à bois)

se glissent les transes d'automne

en perdition sur le tarmac ,

*

" le glas, pour qui sonne le glas

des bouts d'urgence de la ville en pointillés rotoïdes"


*

je ne comprends plus ce que racontent les nuages qui défilent ;

de ce côté -ci de mon miroir,

ça tourne trop

j'essaie quand même, bien dans la farce du monde,

petit manège de la foi et ses démons cavaliers


feu l'endiablé



.........à suivre





20 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout